CFR Gugnecourt

Actualités

DES JEUNES SOUCIEUX D’UNE MEILLEURE CITOYENNETE
Quinzaine des Droits Humains.
 Dans le cadre de la Quinzaine des Droits Humains organisée au CFR de Gugnécourt, en ce mois de janvier 2018, deux débats-conférence étaient organisés en soirée sur les thèmes  de « La Corée du Nord : un Etat totalitaire ? » et « Lutter contre les violences faites aux Femmes ». Les jeunes ont pu débattre avec notamment Jacques TOURNEUX et Philippe GIRARD, du pôle spinalien d’Amnesty International, représentant l’ONG.

 

Ces soirées thématiques étaient destinées aux groupes d’apprenants en BAC PRO CGEA (Conduite et Gestion des Exploitations Agricoles) et SAPAT (Services aux Personnes et Aux Territoires), ainsi qu’à la centaine des étudiants en BTS. Hervé KOENIG, formateur, souligne : « L’Ecole n’est pas hors du monde. L’actualité préoccupe manifestement les jeunes. Il est donc très intéressant d’organiser des débats, sur des thèmes choisis par les jeunes, dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté que nous pratiquons, afin de permettre à la fois l’expression de valeurs communes et l’expression des opinions des apprenants ».  

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
       


Des inégalités endémiques dans les droits des femmes en France

 

Tout est parti d’un terrible constat en ouverture du débat insiste Hervé KOENIG :
« A la question de savoir combien de jeunes connaissent des femmes ayant subies des violences, plus de la moitié des jeunes lèvent la main… ». Toutes les sources arrivent aux mêmes constats (délégation aux victimes, INSEE, Direction Générale de la Police Nationale, Amnesty International…) : en France, 14.5% des femmes déclarent avoir été victimes de violences sexuelles dans leur vie, 1 femme tous les 3 jours décède sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint,
84000 femmes majeures déclarent chaque année être victimes de viol ou de tentative de viol.
Moins de 10% déposent plainte et seule une plainte sur 10 aboutit à une condamnation… Les questions fort nombreuses ont permis de faire le point sur les moyens de lutter contre ces
violences (associations, plaintes, procédures, moyens de prévention et de protection). 



La Corée du Nord : Un régime totalitaire ?

 

Le Juche est l’idéologie développée par l’ancien président de la Corée du Nord, Kim Il-sung. C’est la base du régime. Cette idéologie règle, sans qu’il le sache, le destin de chaque citoyen. « Le pays éprouve des difficultés pour l'autosuffisance alimentaire. L’autonomie militaire est elle aussi bien assurée, tandis que les pourparlers entre le Nord et le Sud continuent depuis de nombreuses années sans qu'aucun accord ne soit trouvé. Si malgré tous ces moyens de dissuasion, des personnes devaient désobéir, le dictateur actuel Kim Jong-Un possède un large système de répression mis en place par Kim Il-sung il y a soixante ans tels que les camps de travaux forcés ou bien même l’exécution. D’après Amnesty International plus de cent vingt mille prisonniers languissent dans le réseau de camps de concentration pour prisonniers politiques. Retenus dans des conditions proches de l’esclavage, ils sont fréquemment soumis à la torture et à d'autres traitements cruels, inhumains et dégradants. Les prisonniers consacrent de longues heures à des tâches manuelles ardues et souvent inutiles ».


Expliquer et débattre

A travers ces débats menés par Amnesty International, le dialogue s’est ouvert et a été riche. Un temps nécessaire pour prendre le temps de s’asseoir et de parler, tous ensemble, pour expliquer et débattre de sujets qui interpellent les jeunes. Pour appuyer le débat, une triple exposition est actuellement en place au CFR sur « Amnesty International », la « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (ONU, 1948) » et sur les « Enfants-Soldats ».